About digital corsaire, agence d’inbound marketing Essay

Néanmoins, les méthodes citées ci-dessus bien qu’elles ne soient pas payantes, tirent leur force sur le long terme. Afin d’obtenir des résultats rapides et efficaces, certaines sociétés font souvent appel à des techniques payantes en termes de génération de trafic. On peut citer les articles sponsorisés et le référencement payant.

3ème étape : Identifier

Identifier vos visiteurs en capturant un maximum de leads suffisamment renseignés

Chaque visiteur est important aux yeux d’une entreprise, car sa visite signifie qu’une chose précise l’a intéressé. Ces personnes ont alors le potentiel d’être des clients. Ainsi, il faut capturer des informations les concernant.

L’adresse e-mail est un outil performant aux mains de l’entreprise pour accomplir cela. Le fait est que les personnes sont souvent réticentes de donner librement leurs informations personnelles, au risque de se faire spammer.

La clé pour obtenir leur confiance est de leur donner gratuitement une chose qui leur apporte de la valeur. La génération de leads se fait souvent à base de contenu gratuit (freebies en anglais) en échange d’une adresse e-mail.

Concrètement, parmi les outils populaires de génération de leads, on retrouve :

• Les e-books

• Les essais gratuits

• Les contenus additionnels (infographies, PDF, checklist…)

Cet échange est fait à partir de formulaires sur lesquels les visiteurs peuvent soumettre leur adresse e-mail et d’autres informations personnelles. Ceux-ci se situent généralement au sein même du site web ou bien au niveau des landing pages.

Il arrive très souvent qu’une personne ne partage pas directement son adresse de courrier électronique lors de sa première visite. Le retargeting permet d’y remédier en la redirigeant plus tard vers le site concerné. A l’aide de publicités, les entreprises parviennent à capter de nouveau l’attention des visiteurs et les incitent une nouvelle fois à se souscrire sur leur site web.

4ème étape : Transformer

Transformer graduellement ces leads en prospects en leur proposant un cycle de contenus jusqu’à la vente.

Il ne faut surtout pas oublier que l’inbound marketing puise sa force dans la création d’une forte confiance entre entreprise et clients. De ce fait, il faut continuellement envoyer une série d’e-mails qui apportent sans cesse de la valeur à son lecteur.

En raison de sa taille, une société s’attend à gérer plusieurs prospects et donc souhaite envoyer des centaines voire des milliers de courriers électroniques. Elle a donc besoin d’un logiciel permettant d’envoyer de multiples e-mails tout en maintenant un rythme constant.

Un tel outil doit posséder les caractéristiques suivant afin d’être respectueux d’une stratégie inbound :

• Facile d’accès avec des designs simples, flexibles et élégants.

• Il doit permettre l’envoi des messages à la bonne personne au bon moment, de manière automatique.

• Avoir un système de suivi permettant de jauger la performance des e-mails envoyés.

• Être compatible sur les appareils mobiles (smartphones, tablettes…).

Une fois que le client s’est souscrit, il faut penser à lui envoyer les premiers e-mails. Il est conseillé de faire cela 24 h après la souscription. Bombarder le lecteur fraîchement abonné à une e-newsletter de messages ne fera que l’énerver. Il est alors important d’établir un intervalle d’au moins 48 h voire 72 h entre chaque courrier électronique.

Les leads d’une entreprise ne sont pas tous égaux. Certains sont susceptibles d’acheter des produits/des services que d’autres. Pour les reconnaître, on affecte à des scores à chacun d’entre eux en fonction de leur comportement ou d’autres caractéristiques. C’est que ce qu’on appelle le lead scoring. Les résultats obtenus en utilisant ce dernier permettent de déterminer les contacts qu’il faut prioriser pour l’envoi d’e-mail.

Chaque abonné à l’e-newsletter aura un comportement précis vis-à-vis en voyant les messages dans leur boîte de réception. Notamment, il peut :

• Les ouvrir

• Cliquer dessus

• Y répondre

• Les partager

• Visiter une page

• Télécharger

• Acheter

Tous ces comportements permettent de situer le client potentiel dans le cycle d’achat. Cela permet de mettre en place plusieurs scénarii, faisant adapter toute série d’e-mails en fonction de chaque lead.

L’achat d’un service ou d’un bien est un des buts majeurs de l’inbound marketing via l’e-mailing. C’est pour cette raison qu’il faut toujours préparer les équipes de vente, de telle sorte à ce qu’elles soient coordonnées en cas de commande d’un client.

5ème étape : Mesurer

Envoyer des e-mails à des contacts commerciaux, c’est aussi une affaire d’amélioration continue. En effet, rares sont les moments où le client procède à un achat dès le premier message qu’il reçoit. Il est difficile de savoir comment améliorer les e-mails si l’on ne sait pas comment les prospects y réagissent. Avoir un tableau de bord est donc fortement recommandé.

Cet outil d’analyse permet de mettre en exergue les statistiques utiles au perfectionnement des futurs courriers électroniques. Les indicateurs de performance clé (KPI en anglais) souvent pris en compte sont les taux :

• D’ouverture des messages

• De cliques

• D’e-mails non reçus par les clients

• De désabonnements

• De partage

Après avoir recueilli assez d’informations, il est temps de passer à l’optimisation. Elle peut se faire au niveau de différents aspects de l’e-mail à envoyer :

• L’objet. Il doit donner une raison pertinente au lecteur de cliquer dessus, tout en étant clair et concis.

• La phrase d’introduction, percutante et brève.

• Le corps du mail. Humaniser la relation tout en faisant participer activement le client s’aligne parfaitement avec la démarche inbound.

• La fin de l’e-mail, le meilleur moment pour encourager le prospect à faire une action précise pour vous.

• La signature doit être courte avec au choix un lien redirigeant vers les réseaux sociaux de l’entreprise.

L’utilisation d’un service d’e-mail coûte bien évidemment de l’argent. Ainsi, connaître son retour en investissement ou Return on Investment est nécessaire pour savoir si ce service fait en partie prospérer l’entreprise.

Son calcul est très simple. ROI (en %) = Gain – Coût d’investissement/Coût d’investissement.

Il est à préciser que ces coûts et gains concernent uniquement les campagnes d’e-mail marketing.

Des techniques d’amélioration comme l’A/B testing font monter en flèche les taux de conversion tout en ayant un coût modéré.

L’inbound marketing est donc une approche pratique pour toute entreprise souhaitant montrer à leurs prospects qu’ils peuvent lui faire confiance pour résoudre leurs problèmes. L’expertise de l’organisation mixée à ses compétences de communication constitue l’essence de la loyauté de ses clients.

How to cite this essay: